CUISINE

La cuisine est considérée comme un espace fédérateur. Foyer de la maison, pièce nourricière par excellence, il est nécessaire de pouvoir y préparer les repas et même les consommer, dans le calme.
Dans le cas d’un couple, nous la concevons en fonction de la personne qui y passe le plus de temps pour répondre au mieux à ses besoins.

La cuisine ouverte doit s’incorporer le plus possible au reste de l’espace.
Par conséquent, il est préférable d’oublier les codes traditionnels et de la dessiner comme un meuble de salon qui partage le design et l’esthétique du reste de la maison.
Un îlot créera parfaitement la transition entre la cuisine et le reste de l’espace.
La cuisine peut aussi jouer l’option camouflage en disparaissant derrière des portes escamotables mais cela convient uniquement à ceux qui cuisinent peu.

Le plan de travail doit être résistant à toute épreuve, être à la bonne hauteur pour conserver le dos droit et être suffisamment épais pour pouvoir encastrer les appareils comme la plaque de cuisson, sans condamner un tiroir. En outre, plus le plan de travail est profond, plus les éléments du bas pourront optimiser le rangement.
La crédence et le plan de travail sont à considérer comme un tout qui contribue à créer le style et l’ambiance de la cuisine.

En plus de l’optimisation de la lumière naturelle ; des lampes, des appliques et un éclairage au plafond bien choisi (comme une suspension par exemple), voir même des niches, mettront en valeur cette pièce où l’on passe beaucoup de temps, sans perdre son côté fonctionnel.

Comme pour toutes les autres pièces, une peinture claire mettra en valeur la lumière et l’espace. C’est pourquoi le blanc reste la couleur dominante dans la décoration et le revêtement d’une cuisine.
Des murs foncés associés à un plafond clair donneront l’illusion d’une belle hauteur sous plafond.
Dans le cas d’une cuisine toute en longueur, l’impression d’étroitesse se dissipera avec un mur du fond foncé et des murs latéraux et un plafond clairs.
Pour définir le choix de la couleur des murs, l’astuce est de considérer la couleur des éléments de la cuisine comme la couleur dominante. Puis de choisir une couleur complémentaire ou une couleur proche.
La règle à retenir est qu’il faut se limiter à trois couleurs maximum, blanc inclus.

Leave a Reply